Au lit...

Des erreurs, tout le monde en a commises en plein câlin encore plus, puisqu'il n'y a pas de règles en matière de sexe !!! Sur le coup ça nous freine un peu, mais avec du recul, on s'en amuse !!! Alors fais nous part de tes expériences foireuses mais drôle

Retour au forum

Insinuations graves,besoin de réponses

Bonsoir,
J'aurais besoin d'avis ou même de jugements qu'importe sur une histoire qui s'est produite y a environ 4 ans.
A l'époque, j'avais 16 ans, quelques mauvaises histoires d'amour à mon compte, j'étais pas dans de bons rapports avec les hommes mais je m'étais mis dans la tête après tout ça qu'il me FALLAIT un mec.
Ainsi, un jour j'ai rencontré un homme de 24 ans, il avait l'air louche mais quand il m'a demandé de sortir avec lui je n'ai pas osé dire non (c'est bête oui!). J'étais encore vierge et un peu traumatisée par les prélis, pour les préli les premières fois je l'ai fais parce que je n'osais pas dire non puis au bout de 3 semaines j'ai accepté de le faire avec lui j'en étais pleinement consciente et je me disais que les choses allaient bien qu'on s'aimait etc..

Puis au fil du temps j'ai commencé à me sentir mal dans cette relation sans trop savoir pourquoi..puis j'ai compris que c'était le sexe..il avait de grands besoins et était souvent trop insistant (genre pendant des heures "on le fait ?" "c'est à cause des tes amies ? elles sont c*** tes parents aussi etc" "t'as un problème etc" en fait je dois avouer que j'ai oublié pas mal et je ne m'en rappel que par bribes je sais juste qu'il insistait beaucoup mais j'étais peut-être trop hésitante dans mes "non"puis je finissais souvent par dire "ok" au bout d'un moment même quand je ne le voulais pas, sans doute que je me sentais coupable de dire "non" ou que je voulais qu'on arrête de se prendre la tête avec ça. Il a cependant avoué en tout cas une fois avoir vu que j'étais mal et avoir quand même continué après que je lui ai dit "ok" il s'est excusé sans avoir l'air de trop le penser, même les jours où j'étais triste il insistait, et se touchait devant moi. Une fois il s'est énervé je ne sais plus trop pour quoi mais je me rappel qu'on était dans sa chambre et que j'avais l'impression de ne pas connaître cette facette de lui. Puis la dernière fois, avant que je "parte" je lui avais dis que j'irais dans sa chambre seulement si on ne faisait rien mais il a insisté encore..je ne sais pourquoi ni comment peut-être parce que je suis folle mais même avant ce qui a suivis j'avais le mot "viol" dans la tête (c'est en parlant de lui avec des gens que ce mot avait surgis à la base), il voulait me faire des préli et c'était franchement pas mon truc (même s'il voulait souvent) j'avais pas envie, je suis presque sûre de lui avoir dit non à plusieurs reprises (c'était peut-être hésitant va savoir) il a enlevé mes pantalons, mes culottes, bien que je tentais de les remettre et à pousser mes cuisses, puis mes mains ...je lui ai dit d'arrêter mais je pense qu'il prenait ça pour un oui et que c'était ma faute car j'aurai pu lors d'autres trucs du genre lui laisser peut-être penser que mes non étaient des ouis. Puis au bout d'un moment, il m'a demandé si ça allait je lui ai juste dit "oui", mais lors de la plupart de nos rapports et même préli je regardais souvent le plafond en attendant que ça passe, j'étais là sans être là..

Quand je l'ai quitté (grâce à un ultimatum d'une amie parce que les fois d'avant il m'avait toujours "empêché" de le faire) je lui avait juste dit que je trouvais qu'il m'avait manqué de respect à plusieurs reprises (pourtant il me disait je t'aime, m'offrait des cadeaus, même si j'ai appris par la suite que souvent il me mentait bref il en avait pas l'air comme ça mais c'est ce que j'ai ressenti) c'est lui qui a mis ce mot sur la table, comme quoi ce que j'insinuais était horrible, que j'avais qu'à porté plainte etc (je précise que je ne lui ai jamais dit cela !)..puis pendant plusieurs semaines il m'a harcelé "je vais me suicider c'est ta faute" "je suis désolé du mal que je t'ai fais " "c'est ta faute" etc etc jusqu'à ce que je m'excuse du mal que je lui avais fait..

Lors des dernières semaines où je l'ai côtoyer j'avoue que j'ai fait n'importe quoi, je l'ai fait avec des mecs que je connaissais pas forcément, j'aimais pas ça, je me fichais d'avoir mal, c'était eux qui faisait tout et je me laissais faire, j'ai même failli me prostituer..et pendant un moment j'avais l'impression d'être libérée de lui mais la sensation ressentie après coup était bien pire.
Depuis j'ai un fiancé génial, bien loin de tout ça pourtant j'ai pas mal de soucis au niveau intime. Je vis toujours dans la culpabilité d'avoir bousillé la vie de mon ex, de m'imaginer des trucs faux, de l'avoir accusé de trucs horribles etc..à tel point que quand je le croise j'en ai une peur bleue, je le fuis mais au fond de moi j'aimerai m'excuser (je ne ferai pas parce que c'est sûrement pas la chose à faire). Je sais maintenant qu'il était suivis en psychiatrie quand je l'ai connu.

Ma question est : dois-je me sentir coupable ? Suis-je "folle" ou l'ai-je été ?
Merci d'avance

19/07/2014 à 00:59

Répondre à ce message

 
Répondre  anonyme666   19/07/2014 à 11:08

De sûr tu n'es absolument pas coupable de tout ça, c'est lui et lui seul le coupable et tu n'es pas folle!

Toute relation sexuelle par contrainte, menace ou surprise est considéré comme un viol!

J'espère en tout cas que vous utilisez bien le préservatif à chaque fois!

En tout cas il faut que tu ailles porter plainte!

Pour la messagerie, faites un copier/collé du sujet du poste en question !

 
Répondre  Aymcay   19/07/2014 à 12:41

non, tu n'es coupable de rien, bien au contraire. Tu es entierement victime de ce mec, un type de 24ans n'a rien a faire avec une gamine de 16ans (ce n'est pas pour te rabaisser, c'est une constatation) rien que le fait qu'il sorte avec toi prouve qu'il était derangé. Et c'est aussi normal qu'il ai eu une emprise sur toi, et que tu ne saches pas te defendre à cet age la.. Bref, tu n'est absolument pas coupable, et le moindre petit non est à écouter. Ca reste un viol, meme si tu n'as pas hurlé, meme si tu ne t'es pas débatut fort, meme si il te disait "je t'aime" ...


Je pense que tu peux porter plainte si ca t'aide, mais ca risque d'etre tres tres dur, parce que c'est ta parole contre la sienne, et les flics risquent de te dire "tu sortait avec, ce n'est pas un viol" (ils auront TORT, mais ca risque fort de se produire)

En tout cas, courage, maintenant, tu as passé le plus dur je pense, c'est normal que tu aie du mal parfois.. Un psy pourrait t'aider peut etre...

 
Répondre  ambu3   19/07/2014 à 12:56

en aucune façons tu n'est coupable et encore moins dingue se qui ta fait s'appelle un viol a répétition il ta causer la peur ,la honte et une perte de confiance en toi tu dois porter plainte sa dois pas rester impunis il le savais très bien se qui te fessait tu l'écris toi même malgré tes larmes ou tristesse il continuais malgré tous sa c'est pas de l'amour quant tu le fait avec ton mec actuel par exemple si il voie que tu vas pas bien il arrêt il en parle et il te rassure au pire il remettra sa a un autre moment sa par exemple c'est le bon exemple si on te force c'est pas de l'amour c'est un gars qui est juste la pour se vider les c...... on est d'accord et encore plus sans ton aval

 
Répondre  little-louise   19/07/2014 à 15:14

Le coupable, c'est lui. Tu te sens coupable parce que c'est un manipulateur, dont la qualité première est de faire ressentir à ses victimes la culpabilité que LUI devrait éprouver. Tu n'as rien fait de mal. Tu étais une toute petite jeune fille sans expérience et sans défense (ce n'est pas péjoratif : à 16 ans, on est toujours une toute petite jeune fille sans expérience et sans défense) et il en a lâchement profité. Tu ne lui a pas bousillé la vie, c'est lui qui t'a fait du mal.

 
Répondre  Middays   19/07/2014 à 15:19

Je suis d'accord avec les autres et je le répète pour que tu aies un avis de plus : tu n'es absolument pas coupable et pas non plus folle, tes réactions sont normales et c'est ce type qui était complètement timbré

Middays, de retour de temps en temps :)

 
Répondre  PetiteArlue   19/07/2014 à 23:39

C'est moi où tu nous as déjà parlé de cette histoire? Ne t'avions-nous pas répondu correctement?

 
Répondre  Venx   20/07/2014 à 08:11

Merci pour vos réponses..
J'ai vraiment du mal à croire que je n'y suis pour rien, souvent je me dis que c'est moi qui invente etc si c'est vraiment lui le seul "coupable" j'aurais préféré qu'il m'ait "eu" d'une autre manière que par le côté "mental" de la chose car c'est surtout cette partie là qui me fait douter. D'ailleurs quand il m'arrive des sales trucs j'ai déjà été amené à me dire que quelque chose se vengeait de ce que j'ai fait à cette époque là.
Après porter plainte, comme certains ont dit c'est ma parole contre la sienne, je n'ai aucune preuve (j'ai balancé mon portable à l'époque pour pas qu'il me retrouve facilement) oui c'était pas très malin..et dans mon entourage à part mon chéri personne ne me soutiendrais dans cette démarche bien au contraire et même mon chéri ne veut plus entendre parler de ce type (et je le comprends).

PetiteArlue > c'est possible, je suis certaine dans avoir parlé sur un ou deux forum il y a plus d'1 an si c'était ici alors je m'en excuse :S j'avais déjà eu des réponses contradictoires (sur un autre forum ça j'en suis sûre, certains penses que c'est de ma faute) et le truc c'est qu'en le recroisant tout ça et remonté à la surface et j'avais besoin de "+ d'avis" je m'excuse de vous avoir fait perdre du temps si j'en avais déjà parlé ici je n'en reparlerai plus..:S

En tout cas merci énormément pour vos réponses

 
Répondre  Middays   20/07/2014 à 21:53

http://www.tasante.com/forum/posts/32_1459962/mon-ex-fuir-ou-s-expliquer.html

y'avait celui là mais je suis sure qu'il y en avait un autre :)

Middays, de retour de temps en temps :)

 

S'inscrire