Au lit...

Des erreurs, tout le monde en a commises en plein câlin encore plus, puisqu'il n'y a pas de règles en matière de sexe !!! Sur le coup ça nous freine un peu, mais avec du recul, on s'en amuse !!! Alors fais nous part de tes expériences foireuses mais drôle

Retour au forum

Diminution de l'intérêt

Hellou tout le monde!

Je viens vous écrire car j'ai un pépin qui me chicote depuis...1 an environ.

Mon copain et moi n'avons presque plus de rapport, et ça s'est empiré quand je suis entrée à l'université (au Québec on a 2-3 ans à faire au Cégep avant d'entrer à l'université, ce qui fait qu'on y entre à 19-20 ans). On doit avoir un rapport aux 2 mois, ou à chaque mois, en étant généreux.

L'idée c'est que je n'en ai plus l'intérêt. C'est triste à dire mais je le ressens comme une «perte de temps» .__. J'ai toujours été un peu obsédée par le temps, mais là, j'arrive pas à me raisonner pour arrêter ce que je suis en train de faire et commencer à se bécoter.

Si c'est le soir, j'ai envie de dormir, je suis fatiguée.
Si c'est le jour j'ai l'impression d'avoir 1 million d'activités à faire.
Si on n'a rien à faire, j'ai pas envie de me déshabiller c'est long et mes cheveux vont être en pétard.
Et si on est déjà tout nu, j'ai plus envie de jouer avec le bain moussant et discuter de la vie que de forniquer.

C'est tout le temps comme ça. J'ai toujours l'impression que ce n'est JAMAIS le bon moment. Je sais que lui en a envie, mais du coup je l'ignore pratiquement.

Bref en gros, j'ai la libido sous zéro. Si je pense à «faire l'amour» ça n'allume pas d'étincelle, c'est juste ennuyeux, une «perte de temps». Surtout pour les rapports complets ; ça finit toujours par m'irriter, ou ça m'agace de devoir sortir du lit pour aller aux toilettes après, ou bien j'suis jalouse et amère parce que mon copain a l'orgasme garantit (ou remboursement assuré!*joke*) alors que je dois toujours travailler par moi-même si je feel pour en avoir un ce soir là.
Du coup, j'en viens à me dire «tant qu'à devoir travailler toute seule pour y arriver, je vais m'arranger de mon côté 1)ça va prendre 10x moins de temps 2)j'aurais pas à m'occuper de quelqu'un d'autre».

Par ailleurs, je me sens de plus en plus précieuse et capricieuse. Je suis exigeante envers ma condition corporelle, et du coup j'ai la même exigence envers mon copain. Je m'applique à raser mes jambes, à sentir bon, me maquiller, me coiffer, m'habiller proprement, me brosser les dents comme si j'étais chez le dentiste, faire des blanchiment de dents, aller chez l'esthéticienne pour l'épilation Lazer, me teindre les cheveux, me mettre du vernis sur les ongles etc....
Du coup quand mon copain m'agrippe pour qu'on fasse des câlins, qu'il porte ses vêtements slaque de gamer, qu'il n'est pas rasé, qu'il sent encore le spaghetti du souper j'ai juste envie de le frapper et de lui demander qu'est-ce qu'il va s'imaginer. (Mais je le fait pas, évidement). Je sais que c'est un gars, et que déjà dans sa nature c'est pas aussi évident ou naturel de prendre soin de lui comme je peux prendre soin de moi. Mais voila, je trouve ça souvent désappointant et frustrant et sa tue ma libido dans l'oeuf.

Je sais que ce sont de «mauvaises» réflexion, je sais qu'elles sont égoïstes. J'aimerais que les choses redeviennent comme avant, que ce soit plus harmonieux et plus facile. Y'a une époque où j'étais pas comme ça, je faisais attention à moi oui, mais sur le coup ça ne m'empêchait pas de faire des câlins avec mon amoureux et je me foutais bien de quoi il avait l'air. Mais maintenant ça me fait chi*r quoi. On dirait que toutes les imperfections me sautent aux yeux, et ça me rend teigneuse. Il fait des trucs qui me tapent sur les nerfs (se plaindre de ses bobos comme si c'était un amputé de guerre, me demander pour que je le chouchoute comme si c'était une fillette, me faire sentir quasiment plus macho que lui par moment...) et c'est là-dedans que je me trouve teigneuse et impatiente.

Je n'en ai pas parlé aussi explicitement avec lui, car mentalement j'ai plus de difficulté à faire la synthèse de comment je me sens que par écrit. Et d'ailleurs, je craindrais de le blessé si je lui exposais ça comme ça.

À savoir j'ai 20 ans, lui en a 23 et nous sommes ensembles depuis presque 5 ans (ça va faire 5 ans cet été). Nous revenons d'1 semaine de vacance en couple à Cuba.

Si quelqu'un a vécu la même chose ou si vous avez des idées pour qu'on s'en sorte, ce serait grandement apprécié!
Merci!

12/05/2015 à 17:16

Répondre à ce message

 
Répondre  PetiteArlue   12/05/2015 à 17:17

Hoy ce message a été écrit par moi! C'était si long à écrire que tasanté ma déconnecté en le postant!

Prend soin de ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester.

 
Répondre  HonirA   12/05/2015 à 23:51

Bonjour PetiteArlue,

Au premier abord de ton message je me disais : Burn out ! Besoin de décompresser... Puis en continuant à lire, je vois que la réponse n'est pas si simple. Je me doute que tu n'aurais pas posté cela si cela avait été évident.

Au vu de ton message, on voit bien que cette situation n'est pas toute neuve. Ca fait un an que tu te rends compte que vous vous embourbez dans quelque chose de stérile. Ce n'est pas pour autant que "c'est mort". Mais c'est sur qu'en laissant cette situation actuelle évoluer sans rien faire, ça va droit à la rupture.
Si je dis cela, c'est que le sentiment de rejet est de plus en plus présent. Ce n'est pas anormal d'avoir envie de "tatanner" l'amour de sa vie car oui, même la personne de notre vie peut nous sortir par les troue de nez... mais au stade que tu sembles décrire, on est dans un sentiment omniprésent de "dégout". Pas forcément de lui et son style en lui même, mais plutôt un dégout pour ce que cela représente pour toi.

Cet aspect "négligeant" semble avoir un impact sur toi qui est non négligeable justement. Plus que "sur toi", c'est sur la relation qu'il faudrait s'axer, le couple. Un couple, comme tu le sais, c'est l’interaction de deux individus (sujets au sens que chacun à sa propre subjectivité) et ce qui les maintiens ensemble, c'est la force qui les pousse a aller dans le même sens. Du moins, dans un sens non contradictoire.

De ce fait, c'est sur cette "force" qu'il faudrait se baser. Et pour ce faire, il est intéressant de "communiquer". Dans le sens qu'il y a manifestement rupture de la communication, car comme tu le dis toi même, tu n'oses pas lui dire les choses tel que tu les ressent, aussi violentes soient elles, elles sont violentes à ton ressentie.
Certaines choses sont vraiment compliqué à dire, surtout quand il s'agit de ce qui nous insupporte chez l'autre. Tu l'as bien compris, le but n'est pas de cribler l'autre de reproche (ce serait contre productif). Le but de "communiquer" c'est de créer un espace de dialogue sans apriori.

Créer un espace de dialogue, quand je dis cela, j'entends un moment, un lieu, une manière de communiquer qui vous sont propre... Pour certains ce sont par lettres, d'autre sur l'oreiller, ça peut prendre tout un tas de forme.
Dans cet espace vous formulerez un accord, notamment celui de ne pas le prendre pour soi, et de parler en terme de situation et non pas en terme de disposition (personnalité de l'autre). En gros, c'est la situation qu'on met en cause, certains comportements et non pas la personnalité, le tempérament de l'autre.

Le plus dur pour communiquer c'est déjà d'être au clair avec soi-même. Dès le début du message, j'ai sentie comme une fatigue physique et morale latente. Au début je pensais que c'était aussi le poids du quotidien qui t'empêchais de prendre assez de temps pour toi pour en partager avec le couple. Quand tu dis que tu as l'impression d'avoir une tonne de choses à faire autre qu'un câlin, ça ressemble aussi à un quotidien "bouffant". Comment prendre le temps pour une INTER-action alors que l'on a du mal à agir pour soi même, notamment se détendre, prendre du bon temps seul.

C'est parfois très difficile de se recentrer sur soi et donc encore plus difficile de ce centrer sur le couple. Donc ça peut gêner cette communication.

Tu ne cherches pas à mettre ton couple en péril, et tu recherches des solutions aux difficultés que vous rencontrez, c'est une énorme point positif dans tout ça.

Je vous souhaites de trouver un apaisement dans tout ça. Je pense que vous en avez tout les deux besoins. Et si vraiment l'avenir du couple vous inquiètes, et qu'il vous semblent difficiles de trouver une issue ensemble, n'hésitez pas à consulter un thérapeute spécialisé dans les problématique de couple.

N'hésitez pas à me contacter en MP pour toute question [Back to Stolen]

 
Répondre  in-co-n-nu   16/05/2015 à 17:30

Moi déjà je pense que tu n'es qu'une égoïste et puis que tu ne l'aime tout simplement plus!

Puis aussi vu qu'à seulement 20 ans ça fait déjà 5 ans que vous êtes ensemble t'as probablement besoin de connaitre d'autres hommes...

Quand on n'a plus de désir sexuel, plus d'intérêt à faire l'amour avec son partenaire c'est qu'il n'y a plus d'amour...

 
Répondre  Aymcay   18/05/2015 à 10:36

@inconnu, j'hesite entre t'expliquer par A plus B l'absurdité de ta réponse ou ne pas perdre mon temps avec e telles anneries....

Tu n'a rien vécu, tu hesite encore sur la couleur de cheveux de ton mec, comment veut tu avoir assez de recul pour juger une relation de 5 ans

 
Répondre  coco-lady   06/06/2015 à 02:35

Déjà, tu n'es pas égoïste et aucunement dans ton message je n'ai eu l'impression que tu n'aimais plus ton copain. Problème réglé, maintenant...

5 ans dans une relation c'est un gros point tournant, on se rend compte que l'on est devenu en quelque sorte un vieux couple, avec des habitudes de vieux couple, tout en entrant pas dans la catégorie des vieux couples mariés depuis des années. Donc on se remet en question, on se dit qu'on est pas normal, que quelques chose cloche, on remet notre couple en question, on essai de comprendre ce qui ne va pas.

Mais la première chose a comprendre c'est que tu n'es pas anormal! Tu es simplement entré dans une routine avec ton copain dans laquelle tu te sentait bien, tu n'as pas vu le temps passé et là tu te rend compte que peut-etre que cette routine n'est pas si bien que ca.

La première chose est des commencé par prendre du temps pour toi, essai de trouver des activités que tu aimes vraiment, qui te remonte le moral et pas juste toujours en pensant a faire plaisir a ton copain. Par exemple prend un bon bain moussant avec des chandelles pour faire le calme intérieur en toi, au lieu de passé une soirée a te raser les jambes en te disant combien ton copain va être content que tu prennes soin de toi, ca sera un moment gâché car les mecs ne remarques pas ce genre de choses.

Une fois que tu auras fait la paix avec toi même et que tu te sera recentré sur ce qui compte pour toi, identifie les choses qui te fatigue vraiment dans ton couple et fais-en une liste que tu garderas pour toi. Puis dans les jours a venir, rafine là en enlevant ce qui est moins important pour ne garder que les plus essentiels. Ensuite viendra le moment que tu sembles redouter, celui de lui parler. En effet, les choses ne pourrons jamais changer si tu en discutes pas avec lui, explique lui comment tu te sens et surtout ne l'attaque pas. Il ne doit pas se sentir comme étant un problème, mais plutôt ressentir que tu aimerais continuer de construire ton couple avec lui d'une façon plus saine, parce que tout garder en dedans c'est pas sain.

Et la dernière étape viendras, celle de rallumer la flamme du désir. Ca c'est quelques chose de vraiment difficile. Parce que la sexualité c'est facile: moins on pratique, moins on en a envie et on contraire, plus on pratique, plus on en a envie. J'ai l'impression que de ce coté, le probleme viens du fait que malgré vos 5 ans de relation, vous vous connaissez mal l'un et l'autre. Il se peut que j'ais mal interprété, mais quand tu dis que tu dois toujours travailler seule pour finir, peut-etre ne sait-il pas ce qui te fais plaisir? Peut-etre que vous pourriez mettre ca comme objectif, que tu commences a le guider pour qu'il découvre comment te faire plaisir. C'est pas juste au fille a tout faire la!

Et bon si je peux te donner un conseil, il est clair que tu vas devoir faire un effort pour te sortir un peu de ta routine metro boulot dodo afin de reprendre envie a ta sexualité. Il est sure qu'il faut pas se forcer, parce que lorsqu'on se force apres c'est plus un mauvais moment a passer qu'autre chose. Mais de l'autre coté de la médaille, si tu fait pas un effort, tu vas rester prise dans cette routine.

Pour finir: séxualité n'égale pas juste pénétration, donc peut-etre commencé par une soirée juste préliminaire (massage a l'huile chaude, recherche de point sensible chez l'autre, se chatouillé avec une plume, bisous, calin...). Essayé de prendre un moment pour vous redécouvrir tout les deux et repartir la machine! Et surtout ne t'oublies pas toi

 
Répondre  PetiteArlue   06/06/2015 à 23:50

Merci à tous!

Je n'a pas répondu tout de suite, attendant d'autre avis mais encore merci pour vos conseils très éclairant.

Déjà pour vous faire un petit briefing sur ce qui s'est passé depuis, j'ai parlé de mon problème avec une bonne amie et aussi avec ma mère (pas le sexe, mais juste qu'on semblait ne plus s'accorder) et j'ai eu aussi de bons avis qui m'ont fait réfléchir.

Ce qui est ressortit de mes réflexions c'est que, oui on est un vieux couple. Mais aussi, on a commencé à sortir ensemble j'avais 15 ans, lui 18. J'en ai presque 21 aujourd'hui et lui 23. On est tombé amoureux de la personne qu'on était à 15 et 18 ans, et j'ai l'impression que maintenant, on se cherche.

Je me rend compte que le fait qu'on ait très peu de point commun ensemble me pèse et me rend triste, le fait aussi que je sois une intellectuelle et lui quelqu'un de très manuel. Le fait que moi je suis partie pour faire de longues études, alors que lui a arrêté au secondaire et est maintenant sur le marché du travail depuis 4 ans (on ne vit pas dans le même monde du tout...) Le fait que j'aime vivre avec quelqu'un qui m'apprend des choses, alors que là j'ai pas l'impression d'apprendre quoi que ce soit. Le fait qu'on n'ait même pas les mêmes intérêts en fait...J'ai comme valeur fondamentale l'éducation et l'école, alors que lui s'en fiche.

Depuis que j'ai écris ce sujet, la sexualité a quitté mes priorités et je me demande davantage maintenant si ça vaut la peine de s'acharner comme ça ou si on devrait pas se laisser et voir ce qui arrive.

J'ai eu une réflexion aujourd'hui et je l'ai trouvé fort à propos ; j'ai l'impression que, si on est fait pour faire notre vie ensemble, il faudrait se laisser le temps de retomber amoureux. Tomber amoureux de la personne que l'on est AUJOURD'HUI, et qu'on sera demain.

Quand j'ai fait part de mes réflexions à ma mère, elle m'a dit que ça ne l'empêcherait pas de garder contact avec mon copain, et m'a conseillé de vivre ma vie tant que j'étais jeune (lol).

Donc enfin voila, je n'ai pas vraiment de conclusion à tout ça et encore moins de décision prise. J'en ai parlé avec lui hier, de tout ça. Je pense que ça nous a permis de mieux nous comprendre et de mieux voir comment l'autre voyait les choses. Mais voila, on n'a pas tiré de conclusion.

Merci encore pour votre aide et n'hésitez pas à apporter d'autres avis!
À plus!

Prend soin de ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester.

 
Répondre  Middays   09/06/2015 à 20:47

Bon, je n'ai pas de réels conseils à t'apporter mais je tenais à dire une chose dont je me rends compte petit à petit : Comme moi, vous vous êtes connus à 15 ans et grandir avec son amoureux, ce n'est pas rien ! Je veux dire, c'est un pas énorme et pas toujours super facile de passer de l'adolescence fofolle des 15 ans à l'âge "adulte" des 20 ans et quelques... Je pense qu'il y a une phase de deuil de la personne que vous étiez si jeunes et qu'elle n'est pas toujours évidente à passer. Je te dis ça car je le vis en ce moment : Mon copain, au début, je lui demandais de faire du shopping avec moi et de m'aider pour faire mes dm de maths et aujourd'hui, je lui demande d'emménager avec moi. Ce n'est pas rien et ça, plus la routine, plus le problème sexuel (qui n'est peut être pas un problème, y'a des gens pour qui le sexe n'est pas une priorité nécessaire à leur couple), bref, tout ça fait que tu en viens à nous demander notre avis

Enfin, mon message ne t'apporte pas de solutions concrètes comme celui de coco-lady apporte mais c'est un point que je tenais à te faire pointer du doigt
Bref, pour finir, recentre toi sur ce qui compte vraiment. Quand j'ai des doutes pareils genre "oh t'es plus comme je t'ai connu, tu changes, blablabla" je m'imagine perdre mon copain, vivre chaque jour sans les messages, le soutien, l'amour etc C'est assez efficace (Bon, en vrai, je me prends la tête avec pour des bêtises mais je ne te le conseille pas hein, c'est juste que j'aime bien me prendre la tête avec pour des bêtises car ça me rappelle qu'il est LA, qu'il a son avis personnel et qu'il pourrait partir quand il veut, ça redevient l'amour fou comme ça, je sais pas si tu vois ce que je veux dire :D)

Bref courage, grandir avec son amour de jeunesse, c'est pas évident, prends en conscience

Middays, de retour de temps en temps :)

 

S'inscrire