Les histoires d'amour ont une fin...

Arrête de te cacher derrière ton écran, un jour tu t'es fait largué(e)ou tu as largué. Voire il y en a même qui se font larguer avant de commencer quoi que ce soit. Raconte tes vents, tes ruptures, heureuses ou malheureuses, il y a toujours quelque chose

Retour au forum

Moment difficile.

Bonjour, je vous préviens, mon histoire est assez longue.

Je viens ici principalement parce que je n'arrive pas à coucher cette histoire sur papier, le fait de savoir que personne ne le lira me fait me dire que ça ne servira à rien et aussi parce que je sens que mes amis commencent à parfois ne plus trop en pouvoir de m'entendre raconter toujours la même chose. Je m'adresse donc à vous, chez internautes courageux.

Cela fait maintenant 2 mois et 8 jours que je ne suis plus avec mon copain. Nous étions ensemble depuis le 21 juillet 2011, nous sommes donc resté ensemble à peu près 1 an et 9 mois. Tout se passait bien ces derniers temps. Même si en novembre je lui avais posé un ultimatum parce qu'il n'était vraiment pas attentionné et que j'en souffrais. Il n'avait jamais été très attentionné pour dire vrai mais je savais qu'il m'aimait vraiment et j'essayais donc de ne pas être trop exigeante.

Après novembre, c'était le paradis, rien n'avait jamais été aussi bien entre lui et moi. A cette période on a tous les deux eu pas mal de soucis de nos côtés personnels (on a découvert un cancer de la tyroïde à ma soeur et lui se rendait bien compte que son année était fichue, alors qu'il recommençait déjà sa première à l'unif). On se reposait donc beaucoup l'un sur l'autre, on avait besoin l'un de l'autre et il me manifestait beaucoup plus de tendresse qu'avant.

Le 10 avril nous étions censés passer une super journée, il m'a pourtant fait poireauter pendant plus d'une heure parce que son réveil n'avait pas sonné. Mais ça n'a vraiment aucune incidence sur ce qu'il s'est passé après, j'aurais au contraire préféré pouvoir râler une bonne heure (le temps qu'il m'avait fait poireauter) et puis retourner à la normale.

On discutait tous les deux dans la rue quand il m'a dit que s'il ratait son année, il voulait partir au Canada. Son oncle part y vivre cette année et il trouvait que c'était une très bonne opportunité pour lui, de se trouver un logement et un petit boulot là-bas, le temps de voir ce qu'il avait envie de faire de sa vie. En lui disant qu'il avait raison et que si j'étais à sa place je ferais la même chose, je lui ai quand même demandé combien de temps il voulait partir. Il m'a alors dit que s'il s'y plaisait, il y resterait peut-être et ferait sa vie là-bas. Je lui ai donc demandé ce qu'il adviendrait de nous deux et il m'a dit simplement "On est jeune hein, on trouvera quelqu'un d'autre" BAM la bombe était lâchée.

Je ne savais pas comment réagir, j'étais furieuse et en même temps complètement perdue. Comment pouvait-il me dire ça après autant de temps ? Et aussi simplement ? Je lui ai alors demandé si on était en train de séparer, parce que je ne comprenais plus rien et il m'a répondu "Mais pourquoi on se séparerait ? On est bien ensemble, non ?" Voilà qui m'enfonçait encore plus dans mon incompréhension. Après encore quelques temps de discussion, il m'a dit que s'il partait il ne voulait vraiment pas qu'on reste ensemble, qu'il voulait faire ça seul, être seul, trouver un emploi seul, un logement seul, sans moi ni ses parents. Je lui ai dit que s'il devait partir, je préférais qu'on se sépare tout de suite car je ne pourrais supporter de rester avec lui tout en sachant que notre relation avait une date de péremption, et que nous la connaissions. J'ai précisé qu'on restait séparé tant qu'il ne savait pas ce qu'il faisait, s'il restait ou partait. S'il décidait de rester, on aviserait en fonction de nos envies à ce moment là.

Après plus mure réflexion, je me suis rendu compte que ce "départ" était plus un appel à l'aide, une échappatoire, qu'autre chose. Il savait que son année était finie et savait aussi qu'il étai très couvé par ses parents (ce qui est vrai), il ne voulait pas affronter la réalité, donc il voulait s'envoler. Mais j'étais trop vexée pour me rétracter et puis, comment mieux lui faire comprendre que ce départ n'était peut-être pas nécessaire qu'en lui mettant la réalité en face ? : S'il partait là-bas "faire sa vie", il ne perdrait pas que moi.

Pendant le mois qui a suivi, on se parlait beaucoup par facebook, de nous, du mal que ça nous faisait, de la manière dont on se détestait et celle dont on s'aimait encore tant. On s'est revu vers le milieu du mois de mai, pour qu'il me rende mes affaires, on a discuté 1 heure et c'était comme si on s'était vu le jour avant, on a ri, bavardé, nous sommes raconté ce qui n'allait pas tellement dans nos vies respectives, bref on se retrouvait. Si bien que j'ai totalement oublié de lui dire tout ce que j'avais encore à lui dire. Par la suite, j'ai compris qu'il était peut-être mieux de cesser de toujours chercher la petite bête pour lui prouver qu'il avait tort et de plutôt me concentrer sur le fait d'aller mieux de mon côté, parce qu'à ce moment là, et même encore maintenant, c'est toujours tellement douloureux. C'est un manque horrible que je n'arrive pas à combler, ça fait toujours mal comme au premier jour.

Hier, je me suis rendu compte que ça faisait 5 jours que nous ne nous étions plus parlé (parce que, oui, on continue de se parler très régulièrement, soit pour un conseil sur un vêtement qu'on aimerait acheter en ligne, des choses ainsi qui font que la discussion continue sur d'autres sujets). Et hier, donc, je me suis rendu compte qu'un jour on n'aurait plus besoin l'un de l'autre, que ça serait vraiment terminé, que les 5 jours se transformeraient en 10 jours, puis 3 semaines, etc... Et c'est tellement horrible, je redoute tellement ce moment où je n'en aurai plus rien à faire de savoir si oui ou non il a choisi cette casquette bleue au lieu de la jaune, ce moment où l'autre ne nous intéressera plus...

En ce moment, je sens que je commence à m'intéresser à d'autres garçons, et ça me fait peur parce que je me dis que lui aussi de son côté doit commencer à s'intéresser à d'autres filles. Je ne sais pas quelle serait ma réaction si maintenant il me disait qu'il ne part pas et qu'il veut qu'on se remette ensemble. Ou encore moins s'il décidait de se mettre avec quelqu'un d'autre! Je ne sais plus quoi penser... Je suis vraiment perdue, je ne veux pas le perdre mais je ne sais pas si j'aurai encore la force de me remettre avec lui s'il restait, ou au contraire la force de lui résister...

J'ai également peur pour l'été qui va arriver, on fait partie de la même bande d'amis et, même si nous sommes restés dans de très bons termes, j'ai peur d'avoir envie de le prendre dans mes bras, de l'embrasser ou au contraire de le rejeter...

Si des personnes sont arrivées jusqu'au bout de ce monologue et qu'elles ont déjà vécu ce genre de situation, dites-le moi svp. Je n'ai pas besoin d'amis à qui me confier, j'ai juste besoin de savoir que des personnes sont aussi passées par là et qu'elles me disent comment elles ont vécu la chose.

Merci de m'avoir lue et merci d'avance pour vos réponses.

18/06/2013 à 21:57

Répondre à ce message

 
Répondre  ambu3   19/06/2013 à 15:23

bonne chance

 
Répondre  bump-elec   19/06/2013 à 15:28

Oufff, je ne sais pas tellement comment je dois le prendre xD Mais merci :-)

 
Répondre  un-co-nue   19/06/2013 à 20:02

Je me reconnais un peu dans ce que tu dis ;)

Je suis avec mon copain depuis moins longtemps (presque 1 an) mais il est également mon meilleur ami, donc nos sentiments sont très forts. Nous avons vécu cette première année de couple dans la même ville étudiante, à 10 km l'un de l'autre. Tout allait pour le mieux, on a trouvé notre équilibre. Mais voilà, nous avons tout deux voulu changer d'orientation scolaire & avons fait les demandes nécessaires. Dans le meilleur des cas, on restait dans la même ville mais dans le pire, on partait à une bonne centaine de km l'un de l'autre. Ça semble être 3 fois rien pour certains mais pour nous, ça aurait été un motif de rupture. On était tous les deux d'accord que la distance nous éloignerait à petit feu ..

Donc forcément je comprends ton point de vue & ton idée de mettre un terme à votre relation plutôt que d'attendre la date cruciale du départ. Tout comme je comprends que tu n saches plus très bien où tu en es. Je ne saurai quoi te conseiller car ma situation s'est très bien finie : nous restons dans la même ville. Néanmoins, je pense que vous devriez en rediscuter sérieusement. Parce que là, vous attendez tous deux la date de départ sans même savoir s'il y en aura un .. Si vraiment il pense que c'est mieux pour lui, grand bien lui fasse. Puis les études passent avant la vie de couple. Mais est-il sûr que fuir est la meilleure solution ? N'aura-t-il pas besoin de toi à ses côtés en cas de coup dur ? Ne s'en voudra-t-il pas d'être loin de ses parents ?
Peut-être que lui poser ces questions le refait réfléchir ?

Quant à toi, il est normal que tu te tournes vers d'autres garçons, tu cherches à fuir ce qui te fait mal. Le fait que vous vous éloigniez petit à petit est normal également, vous êtes dans une impasse & ne pas se parler permet d'éviter les sujets qui fâchent ..

Si tu y tiens, essaie de garder contact & pose-lui les questions qui te brûlent les lèvres, fais-lui les remarques que tu veux lui faire. Si tu ne lui dit pas ce que tu as sur le coeur, un jour il sera trop tard ..

Bon courage ;)

Ravie de vous retrouver après une longue absence :)

 
Répondre  bump-elec   19/06/2013 à 20:25

Merci pour ta réponse :-) Le truc, tu vois, c'est qu'on fait déjà nos études dans des villes différentes (+/- 1h30 de train), étant ensemble on ne se voyait donc déjà que 1 ou 2 fois par semaines, c'était assez difficile parfois mais on avait trouvé notre équilibre. J'ai "craqué" aujourd'hui et je suis allée lui ça n'allait pas fort, il m'a annoncé qu'il avait eu ses résultats aujourd'hui et qu'il avait raté son année (études artistiques donc pas de 2ème sess pour les travaux pratiques), enfin si je n'avais pas cherché à savoir quand était sa proclamation il ne me l'aurait pas annoncé... Je vais attendre un peu qu'il se sente mieux avant d'aborder le sujet à nouveau mais j'aimerais savoir ce qu'il va faire, même si ça n'a finalement plus grand chose à voir avec nous deux...

Mais d'un autre coté je trouve que c'est à lui de venir m'en parler, c'est sa décision et j'ai peur aussi de le "pousser" à partir si je lui demande trop régulièrement s'il a pris sa décision ou pas... Mais bon, si c'est vraiment terminé entre nous, je ne pense pas que je dois m'attendre à ça de sa part...

 
Répondre  un-co-nue   19/06/2013 à 20:52

Oui, tu as raison .. C'est difficile comme situation :/

Ravie de vous retrouver après une longue absence :)

 
Répondre  bump-elec   20/06/2013 à 16:21

Oui plutôt, mais merci d'avoir pris la peine de me lire et de me conseiller, ça fait plaisir :-)

 
Répondre  un-co-nue   20/06/2013 à 22:37

C'est normal ;)

Ravie de vous retrouver après une longue absence :)

 

S'inscrire