Les parents terribles !

T'as envie de prendre la pilule et tu sais pas comment en parler ? Ils ont trouvé une boulette marron dans ta chambre et demandent des explications ??? Si ça coince avec tes renps... Y'a forcément une solution : les parents, ça s'éduque !

Retour au forum

Absence

Bonsoir, alors je suis d'accord que le sujet que je vais aborder n'a aucun rapport avec le but de ce forum sauf que vu que c'est anonyme c'est trouver ça bien d'en parler ici. Pour faire très simple je n'ai pas de famille. Je m'explique: avant même que je sois né mon père est parti car il ne voulait pas de moi, j'étais un accident... Ma mère m'a gardé par dépit car l'avortement était très mal vu. Elle s'est occupé de moi jusqu'à mon entrée en sixième delà elle a commencé à délégué toutes ses fonctions de mère à ma grand mère car elle voulait prévilégié sa carrière professionnelle. Je ne la voyais que quelques fois par an et encore, a chaque vacances scolaires elle préféré me mettre en colo. Au décés de ma grand mère j'avais 18 ans par conséquent je pouvais être autonome, ce fut aussi la période où ma copine m'a quitté Bref depuis je ne vois plus ma mère, elle m'envoie des mails entre deux séminaires mais elle ne sait rien de ma vie: situation amoureuse, mes études, mes loisirs, mes potes... Rien ne la captive chez moi.
Quand on sait que pour votre propre mère, la personne génétiquement programmé pour vous aimer vous vois comme son erreur de jeunesse et son boulet, croyez moi on ne voit plus les choses comme les autres.

17/11/2012 à 01:30

Répondre à ce message

 
Répondre  Stolen   17/11/2012 à 09:55

Oui j'avoue que je comprends, moi j'ai une histoire assez différente, mais je pense qu'on peut parler d'abandon de la part de ses propre parents. Comment évoluer sereinement suite à ça ?
Et surtout, l'impression d'être rejeter et "mal aimé" par nos ami, par les personnes qu'on aime en général. Voire même se dévalorisée soi même parce que nos propre parents nous négligeait alors qu'on avait besoin d'eux.
Aussi le sentiment d'insécurité.... bref

Je parle un peu de moi là dedans. On ne peut pas voire les choses comme les "autres", ceux qui n'ont pas vécu la situation, mais on peut tenter de se comprendre, c'est déjà ça.
Après pour s'en remettre dure dure, il faut s'autoéduquer pour combler les lacune, ré-apprendre à faire confiance etc. Après la démission du parent dans son rôle parentale, on n'a plus personne pour nous accompagner, une valeur sur qui "reste stable" dans notre évolution, et nous rassure dans la découverte du monde.

Personnellement, j'ai eu besoin d'un suivi psychologique qui à la base, était pour tout autre chose mais qu'inévitablement, tout était lié, j'ai mis longtemps à admettre ce que j'avais subit, mais il le faut bien si on veut réparer les dégâts, ne pas généraliser en se disant " ce que j'ai vécu avec mes parents, je les revivrai dans le monde extérieur ( avec les amis, la personne avec qui on partage sa vie etc...). Dans le sens que nos parents sont les premiers représentant du monde extérieur, du monde social, on est sensé leur faire une confiance aveugle quand on est petit, il en va de notre survit, mais quand les parents démissionnent de leur rôle, c'est eux qui détruisent leur propre petit, et en contact avec le monde extérieur, le petit, retient ce qu'il a appris: ne pas faire confiance, on va être abandonner, on ne "vaut" pas la peine etc...
Donc anxiété dépression, si ce n'est pas plus grave encore...

Heureusement, on peut se rééduquer, réapprendre les choses que normalement on aurait appris dans un rapport parents/enfants "normale" (où les rôles sont définit et clair pour tout le monde).
Si tu en ressens le besoin, on peut en parler par messagerie privée, et si tu veux par exemple des conseils en terme de thérapie si ça t'intéresse n'hésite pas.

Pour la messagerie, rappelez moi le nom du poste en question, merci

 

S'inscrire