Ta life sur le web !

Ici tu peux témoigner de tous tes bons et mauvais plans trouvés sur le net. T'as fait des rencontres chelou ? T'as trouvé ton meilleur pote sur un forum ? Raconte et file tes conseils !

Retour au forum

svplisez ceci

Je poste ici parce qu'il y a plus de personne dans ce forum, merci. J'ai 17ans. svp, lisez attentivement

Je n'en peux plus :'(, mais vraiment plus... j'ai trop mal au coeur, j'ai cette sensation de manque intense qui veut sortir de moi, qui veut que j'exprime mes sentiments, que je crie, que je pleure, que je devienne folle, mais je ne veux rien faire sortir, je ne veux pas, je ne peux pas, car je ne veux pas avoir encore plus mal qu'aujourd'hui et qu'avant, j'ai peur que tout sa me détruise complêtement, j'ai besoin d'être aimer dans cette passe et de me sentir aimé, j'ai tout cela mais ce n'est pas concret, c'est se que mon ex m'apporte, mais moi je veux quelque chose de concret, je veux pouvoir le serrer dans mes bras sans penser à sa tite amie actuelle.

Je crois que si je continu à penser comme sa je vais devenir vraiment folle, au vrai sens du terme. Mon mal être ne tiens pas qu'à une histoire d'amour, il tiens de tout ce qui m'entoure et de moi aussi. En ayant penser à ma vie, je me suis rendu compte que j'étais devenue malheureuse très tôt, avant d'arriver en 5ème, surement pendant les vacanses. Pendant ces vacanses je suis aller en colonie et là-bas tout les garçon ne m'aimaient pas, ils fesait tout pour me rendre malheureuse... Je me rapelle qu'une fois un ga m'a fait tomber de vélo... En 5ème, j'avais quelques amies, et certaines activitées qu'elles fesait je ne les fesait pas, je préferai rentrer chez moi. Sinon, des fois je boudais soit disant parce que j'étais très sensible, je m'écartais de mes copines et j'étais seule, partout. Depuis la 5ème je suis très timide et vraiment pas sûr de moi. Je suis persuader que c'est depuis ce temps que je ne travaille plus comme avant, que mes notes commençaient à descendre. ( en 6ème j'étais une bonne élève qui avait la joie de vivre qui rigolais souvent etc... )


En 4ème, j'étais la petite fille très réserver qui étais très timide, j'avais une pote avec qui je trainais tout le temps, qui elle était tout le contraire de moi, souvent autour des ga et parlait beaucoup avec tout le monde. En cours, les notes baissaient toujours mais ne m'empêchaient pas de passer chaque classe. En troisième, j'étais à fond pour le brevet. Depuis la 5ème, j'espérais tellement sortir avec un ga, j'aurais tout fais pour sortir avec un ga, mais même prier pour m'en trouver un bien... Bref, j'ai eu mon brevet et je suis aller au lycée. Je voulais aller en Scientifique mais mes notes n'étaient pas assez hautes. J'en étais sûr. J'avais la haine, de plus que le proviseur me dit que dans la vie des fois on ne fait pas toujours ce qu'on veut, et il a cocher si facilement la case "es"... pour moi c'étais l'horreur, j'ai retenu mes larmes. J'ai fais ma seconde, ma première. Casiment aucune moyenne au dessus de 10. Je passe tout de même en terminale. J'ai eu mon premier petit ami ( si j'ose dire petit ami ) en 3ème je pense. Un gros menteur qui s'inventais des vies, je ne l'aimais pas, nous ne nous aimions pas. Je voulais juste voir ce que sa fesait de sortir avec un ga. J'ai été servi ( 2 mois, puis encore après deux mois ). MOn deuxième longtemps après ( en seconde ), sa a duré une semaine si j'ose dire, on c'est vu une fois, je ne lui ai forcément pas plus, il a tout fait pour que je ne le contacte plus. Heureusement que les sentiments étaient très peu.


Ensuite il y a eu "lui", je l'ai rencontré sur internet, un fameux coup de foudre, je m'y suis attaché rapidement. Fin juin 2006 on a commencé à sortir ensemble. Je ne vous raconte même pas l'histoire... Je n'aurais jamais pu rêver mieux, et c'est toujours le cas d'ailleur, quand je m'attache à quelque chose je m'y attache vraiment... Comme on dit : on s'est aimé, on s'est détesté, on a passer des moments inoubliables... j'étais vraiment épanouie, je n'attendais que sa depuis des années... puis "pof !", la grosse claque, on s'est séparé il y a déja un mois :(. Je l'aime toujours et je ne cesse de penser qu'il m'aime toujours ( notre histoire est compliquée, donc oublions les trucs qui disent "oublie-le", etc... bref, et durant donc cette année de bonheur coté love, en classe et à la maison c'était le contraire. Les parents qui s'engueulent à répétition, le tonton fou qui se prend pour Dieu, et moi qui ne peut plus rien apprendre à part les textos de mon chéri... J'étais souvent boudeuse, très souvent même, casiment tout les jour : Quand j'étais heureuse toute le journée, il fallait forcément qu'une merde m'arrive, et sa toujours. Sinon je pouvais rire et la seconde d'après bouder ou même jusqu'à aller pleurer... Allez savoir pourquoi, moi même je ne savais pas ( sa a commencer depuis la seconde je pense ). Je pensais que c'était parce que mon petit ami me manquais ( c'est vrai que quand je pleurais j'essayais de trouver la raison et se qui me fesait encore plus pleurer c'étais sa donc je me disais que s'était pour sa parce qu'il habite un peu loin on ne se voyait que peut être 2 fois par mois et des fois un mois sans se voir... ), sinon les autre fois je ne savais pas pourquoi je pleurais, on me prenais trop pour une imbécile, qui pleure pour rien. Depuis que mon ga à casser, je m'éfforce tant bien que mal à tout faire pour qu'aucun de mes sentiments ne surgissent, (ceux qui me ferrons pleurer) et 1 semaine après j'ai cessé de pleurer, même pour autre chose. Des fois je me dis que j'ai arrêter de pleurer parce que je pense que je vais retourner avec mon ex, mais en même temps quand j'y pense je ne sais pas. D'autre part, j'ai vraiment la haine qu'il m'est plaquée. Environ deux semaines et demi après, je me suis fait violer, j'ai eu quand même du mal à vous le dire même si c'est anonyme ici. Je cherchais un ga sur le net, et vu que je ne sortais pas du tout, je voulais énormément sortir donc j'ai sauté sur la première occasion, histoire de rencontrer de nouvelles personnes. J'avoue que le jour même où on s'est rencontré sur le tchat on s'est donné rdv, j'ai accepté, je me suis dis qu'il ne pouvait rien m'arriver, et puis j'étais vraiment mal chez mi toute seule, j'avais besoin de réconfort, et ce réconfort j'aurais presque tout fait pour l'avoir ( j'aurais dû reprendre mon ex de force tien ). En rentrant j'ai sauté dans les bras de mon ex ( façon de parler ) sur msn, je lui ai tout raconter. Je l'ai finalement dénoncer le lendemain au lieu du fait ( très loin de chez moi ), mesparentsont été mis au courant, la torture. Mon ex m'a énormément pousser à le faire, j'ai mis bcp de temps. Je ne l'ai dis qu'à lui, même pas à mon amie, je ne sais pas pourquoi... Mon père arrivé au poste étais exaspéré, on lui a poser des questions choque, surtout que moi je ne parle jamais avec mes parents... Ma mère je lui ai dit en rentrant chez moi, et elle m'a dit quoi ??? " c'est bien fait pour toi, tu vas vivre avec ça maintenant ". J'aurais pu pleurer, mais je ne voulais vraiment pas. Mon grand frère, lui, voulait le retrouver et lui faire sa fête. J'avais une foto de lui donc je lui ai donner ( imprimer ). Mais bon, il a rien fait et c'est mieu comme ça.

Finalement ma mère têtue préfère penser que je suis une traîné,que l'histoire est fausse du genre que j'avais voulu et que j'ai refusé après, et mon ex qui était si proche de moi quand sa m'est arriver, semble s'être presque effacé de ma vie ( jpeu pas lui en vouloir, il a aussi sa propre vie ), mais des fois j'ai l'impression qu'il ne me croit plus, sur l'histoire entière, etc... bref, et maintenant, je me retrouve seule, encore plus seule qu'avant, face à moi même. Je parle comme si il ne m'était rien arriver, n'est ce pas ? C'est tout simplement parce que je ne veux pas y faire face. Finalement je regrette énormément d'avoir ouvert ma bouche sur ce qu'il m'est arrivé. Par contre, le choc psycologique : je vous raconte : Je ne peux pas approcher un ga si il est seul avec moi et si il est proche de moi, sa me fait peur, ensuite, le ga je ne vous dirais pas son origine, mais tout ceux qui lui ressemble son bannis de ma vie, quand je vois quelqu'un qui lui ressemble je ne peux m'empêcher de fuire, de me cacher, d'avoir très peur, de plus, si je vois encore sa tête, je vais vomir sinon je vais faire une crise, en tout cas sa va me rendre malade... JE VOUS EN SUPPLIE, NE FAITES PAS LA MêME ERREUR QUE MOI !!! ALLEZ VOIR LA PERSONNE AVEC PLUSIEURS POTES SI POSSIBLE, MAIS PAS SEUL. Bref je regrette d'avoir parler, je suis sûr que cette histoire va retomber sur moi, on va forcément dire que c'était ma faute...

Là ? ce que je pense de ma vie ? Même les dictionnaires les plus gros ne peuvent pas décrire ma vie. Il y a pire que moi, évidement, mais c'est comme sa que je la perçois. Encore j'aurais les bras remplits de comfiancecomme je le voulais tant, je n'aurais plus à penser ça, mais non, je n'es plus rien. Mon boulot en se moment c'est de faire croire aux gens que je me porte bien. Je ne fais que sortir, j'essaye de m'amuser au maximum, je rentre, je parle sur msn avec mon ex et une amis, je viens sur tasanté, et je dors. Voici mes journées. Avec ça j'ai quelqu'un qui est toujours là pour moi, mon nounours, ce n'est pas vivant mais j'y accorde bcp d'importance, jour et nuit il est là pour moi, quand je le serre dans mes bras je me sens bien( ne croyez pas non plus... )bref, c'est mon doudou. Si jpouvais l'emmener partout avecmoi ce serait bien lol, mais bon... puis voilà, à 17ans ma vie est déjà un desastre, presque sans avenir parce que je ne sais pas si je tiendrais à la fac, déjà si j'ai mon bac... Enfin bref, maintenant je vous explique bien : Il y a peu de temps j'ai vu que j'étais en dépression, mais cela depuis longtemps ! c'est pour cela que je suis remonter jusqu'à ma 5ème, mais je ne sais pas si se sont ces évènements qui ont provoquer tout ça. Pourtant mon ga me rendait tellement heureuse, on dirait une vrai gamine devant lui et pourtant je n'étais pas si heureuse que ça. Pourquoi ? Je ne sais tjrs pas. Peut être la trop grande solitude, la peur de ne pas être aimer, je ne sais pas :( , peut être qu'il n'y a pas de raison, tout simplement. En tout cas tout ce qu'il me reste encore c'est la raison, parce que moi je suis pas du genre à agir fermement, je veux dire par là que même si je pense fortement au suicide, à me faire du mal, je ne le ferais pas ( à part des fois, je me pince très fort les deux bras, comme si je me détestais, j'ai quand même peur que ça devienne le début de quelque chose de serieu dans ma tête :s ). Je ne suis pas psy ni rien du temps mais je pense que là c'est le moment ou j'appelle au secours pour qu'on vienne m'aider, là je crie à l'aide, et si je suis la suite logique d'une telle situation, je peux en conclure que si je n'ai pas d'aide, ça va mal se terminer, il y a forcément un moment où je vais craquer.


Surtout ne me parlez pas de psy, parce que je crois au poste de police que la psy m'a manipuler pour avoir une infos sur moi, beinsur j'ai dis la vériter, mais j'ai même pas comfiance, alors voilà, j'y mettrai pas les pieds, et puis j'aime bien qu'on ne s'occupe que de moi donc si il a d'autres passiens sa va pas le faire lol. Suite à tout sa je compte me mettre au sport pour évacuer un peu, puis voilà. Je me sens en détresse, surtout quand je sais que demain je vais rester enfermer chez moi, j'ai falli aller sur le tchat parce que je m'ennuyais, et si on m'aurais donner rdv, j'y serais peut être aller en me rassurant :s. Mais bon, si il m'arrive un dernier truc vous attendez même pas à me revoir sur tasanté, même si vous vous en foutez de ma vie. Enfin peut être pas, mais je dis sa parce que je ne connais réellement personne ici. Il est 3H20 du matin, on est donc le 6 août 2007, j'ai someil, je n'ai plus rien à dire, je vais donc aller dodo, je vous aime tous même ceux qui n'ont pas lu, notez toutes vos impressions et vos remarques s'il vous plaît, sa me fera vraiment plaisir, A+, bye, et merci bc à tout ceux qui ont lu, car je crois que c'est le plus long message qu'il y a sur tasanté lol.

06/08/2007 à 03:35

Répondre à ce message

 
Répondre  toma2602   09/08/2007 à 12:23

sa y est j'ai tout lu lol et tout cas je suis sur d'une chose grace a toi j'ai compris que ma vie est cool enfaite. j'aime a croire que chacun trouveras son ame soeur je l'espère pour toi. tu dis que tu parle avec une amie sur msn elle ne peu pas t'aider ? meme si tu croi qu'elle en a rien a faire je pense qu'elle pourrait t'aider. essaye de positivé meme sur des petit truc essaye enfaite de sourire sa a l'air stupide comme sa mais sa aide! c'est sur le mieu serait de voir un psy mais comme tu le dit tu ne veux pas. mais il faut que tu te confie

 
Répondre  toma2602   09/08/2007 à 12:28

desoler jme me suis tromper de touche lol je disait il faut te confier a quelqu'un de "concret" tu la deja fait sur le site c'est bien mais avec quelqu'un de réelle se serait encore mieux voila en esperant que sa ta aidé a+ et sourie ;)

 
Répondre  l0w   09/08/2007 à 13:04

Ton histoire me touche beaucoup. J'ai du mal à trouver les mots pour t'aider à positiver... Tu as besoin d'être aimée (tu le dis plusieurs fois dans ton post et ça se voit) mais les gens te décoivent. Mon idée est peut-être bête, mais peut-être qu'avoir un animal de compagnie (je pense à un chien) pourrait peut-être t'aider. J'ai moi aussi ce besoin d'être aimée (et en ce moment c'est difficile pour moi) et le fait d'avoir un chien me réconforte, en ce moment même il est à mes pieds -il a besoin de contact =), ce que j'avais besoin aussi- et les chiens n'éprouvent pas de rancune, ils sont dépendants de toi et t'apportent beaucoup d'amour. En plus, il te forcerait à sortir pour le promener et faire de nouvelles rencontres, même si elles ne durent que 3 secondes tu vois de nouvelles têtes (forcément, il y a des gens qui hurlent parce qu'ils n'ont pas compris qu'un chiot a la joie de vivre et veut sauter sur tout le monde, mais il y a d'autres personnes qui sourient et ça te fait un sourire pour la journée) Si les gens te déçoivent, peut-être que tu devrais te reposer un moment sur les animaux qui ne te décevront jamais ! Le temps que tu t'apaises, que ta tête soit occupée par autre chose que ton ex (un chiot veut tout le temps jouer sauf au début où il dort souvent et en plus tu l'élèves, tu lui apprends des choses, tu l'empêches de faire des bêtises...), que tu puisses t'endormir et de te dire que le lendemain matin quand tu sortiras de ta chambre il y aura au moins quelqu'un qui sera content de te voir, tu auras au minimum une raison de vivre. Après peut-être que tout mon discours n'aura servi à rien parce que tu es peut-être allergique aux chiens ou tu ne les aimes pas du tout ou alors tes parents sont intransigeants (moi j'ai réussi à les convaincre alors qu'ils n'étaient pas du tout motivés, il faut savoir donner toutes les bonnes raisons) et n'en veulent pas... Mais je pense réellement que cela peut t'aider. Je ne comprends pas vraiment pourquoi les gens se font mal, mais je pense que ce n'est pas la solution. Je t'aurais aussi proposé d'aller voir un psy mais tu en as déjà l'expérience... Essaie de trouver des activités qui t'occupent bien la tête, le sport oui c'est une bonne idée (en plus tu rencontreras de nouvelles personnes), un jeu sur l'ordinateur ou de sortir avec ton amie (c'est déjà bien que tu en aies une comme elle car elle peut te pousser un peu à être moins de marbre) comme tu le fais, je ne sais pas... Mais essaie de trouver quelque chose qui te fera penser le moins possible à tout ce qui s'est passé dans ta vie. Je pense franchement qu'au fond c'est impossible d'oublier, mais c'est mieux de bouger pour tenter d'y penser le moins possible que d'être de plus en plus triste de jour en jour... Je sais ce que ça fait. Ta vie m'intéresse, et ce serait bien que tu donnes de tes nouvelles. J'espère t'avoir aidée.

 
Répondre  inessoux   23/08/2007 à 19:38

Coucou,ton histoire ma aussi bcp touchee et je me dit que mes ptit coup de deprime completement debile non rien a voir avec ce que tu ressens !
Je pense que l idee du chien n est vrm pas bete et a ne pas censure car je sais ce que c avoir des chiens jen ai 3 lol ^^et il t apoorte vrm de la joix kan meme kan il font des ptit betise tu arrive meme desfois a en rire =) mais bon comme le dit L0w tu es peut etre allergique,t parents ne sont pas d accord enfin plein de truc !!Sinon ce qui serai bien pour repartir du bon pied c te faire un relooking,sa peut le faire(sa peut semble nunuche et superficiel mais desfois sa aide vrm )faire du sport c une excelente idee ou meme faire un instrument surtout ke tu rencontre de nouvelle personne et puis sa te fera un sujet de conversation ;).Bon voila j espere que ce msg t aidera bcp ou meme un ptit peu sa me fera deja tres plaisir =D.Donne de tes nouvelles gros bisous avec le sourire et un aurevoir avec un grand sourire =D

 
Répondre  anolitaa   26/08/2007 à 10:32

Salut
J' ai vécu une histoire assez similaire à la tienne j ai le meme age que toi sauf que moi sa m est arrivé il y a deux ans. J ai fait deux années de dépression ( automutilation, alcool, drogue ...).
J ai commençé a guerrir le jour ou j en est parlé a pârtir de ce moment une long chemin a commencé ( brigade des mineurs - 11 décembre 2006- le lendemain j 'ai fait une fugue à Paris j 'étais perdu j 'ai rencontré un homme qui ma enmené dans une maison déserte grace a dieu il ne m est rien arrivé puis mais parent m ont retrouvé après il a fallut retourné a la police ... J ai eu tellemnt de galères que aujourd hui je suis blindé é depuis 5 mois je revis ( grace a mon copain ) meme si au début sa été dure ( mes parents voulaient le dénnoncer pour détournement de mineur ila 20 ans ) mais maintenant il l accepte et tout se passe bien. Je pense sincérement qu on tous une bonne étoile é qu elle brille pour nous un jour alor garde un peu confience
+++++

 
Répondre  MiSs Li   28/08/2007 à 00:28

je suis très touchée par ton texte et j'espère pouvoir t'aider. je t'explique : ma tante fait de la kinésiologie, et elle à une patiente que je connais un peu, je la nommerai P. Cette P est autiste (atteinte de la schizophrénie), a été violée à 15km de chez elle, et à fait du stop pour revenir chez elle. imagine le tromatisme : elle était déja renfermée sur elle, ne parlait presque pas, etc. et voila qu'elle subit un acte horrible en plus. au début, elle restait dans son coin et me regardait d'un air craintif. au bout de quelques séance de kinésiologie avec ma tante, P à été transformée : certes, elle est toujours autiste, mais travaille dans un centre spécial, ce qu'elle ne pouvait faire avant les séances, et sa pathologie s'est atténuée, et même si elle ne pourra jamais oublier ce qu'elle à subit, elle à réussit à passer le cap.

J'ai finit de te raconter son histoire, mais j'aimerai savoir si tes parents savent que tu fait une dépréssion et ce quil font pour toi si tel en est le cas. si il y a un ou une kinésiologue près de chez toi, renseigne-toi, c'est une méthode peu connue, mais efficace et "douce". je met entre guillemet car cela peut etre difficile pour toi car on peut se rendre compte de certaine chose qu'on ne voulait pas voir (je ne parle pas d'une généralité, juste de mon expérience). en plus, le praticien est lié au secret professionnel, tu ne doit pas avoir peur qu'il divulgue ce que tu lui diras.

Si toutefois tu ne peux pas te rendre pour une raison quelconque chez un kinésiologue (pour ton cas je pense que tu devrai préferer unE kinésiologue) je suis d'accord avec low, achetetoi un animal de compagnie. pas seulement un chien. un chat, un lapin, un cochon dinde, un furet... c'est vrai que le chien peut etre préférable car il faut sortir pour le promener. un chat n'est pas mal non plus, ce sont des animaux très joueur et qui réclament sans cesse des calins (oui, les chats). insite auprès de tes parents, même si au début il ne veulent pas. mes parents ne voulait aucun animal chez moi. avec patience et perséverence, j'ai aujourd'hui un chat, 2 tortues, 5 oiseaux (2 à la base mais il ont fait des bébés et je me suis mises à bouder pendant trois jours, ne sortant plus de ma chambre et mangeant à peine quand j'ai appris quil voulait percer les oeufs, ils ont finis par céder). et j'ai 2 chatons qui ne sont pas vraiment à moi mais qui ont élu domicile dans mon jardin. je travaille mes parents pour l'adoption de ces chatons, et je met des phéromes à mon chat (il supporte mal ses congénères). fait preuve de patience et de détermination, je pense qu'ils céderont.

moi je te crois à 100%, pas besoin que tu le dise deux fois, et j'espère de tout coeur que tu t'en sortiras et que je t'ai aidée.

et surtout, n'oublie pas,

SOURIE, LA VIE EST BELLE, ELLE VAUT LA PEINE D'ETRE VECUE, TU CONNAIT LE MALHEUR AUJOURD'HUI, D'AUTRE LE CONNAITRONT DEMAIN. IL VIENDRAS UN JOURS OU TU AURAS DU BONHEUR. POSITIVE, IL EST DERRIERE LA PORTE, TROUVE JUSTE LE COURAGE DE L'OUVRIR.

 
Répondre  girl-styl   31/08/2007 à 16:11

slt, ben ton histoire n'est pa a prendre a la légère, bon idée pr le chien et le sport! mé c vré ke le mieu seré d'en parlé a kelkun, tu na pa de confidant ? en tt k ne fé pa kelkechose k etu pouré regretté (suicide principalement) se seré la pire d chose! je c pa tro koi te dire mais en tt k si tu ve parlé tien mon adresse msn *! voilà biz é bone chance a toi sinn !

 
Répondre  kioumi   01/09/2007 à 21:03

salut je vien de lire ton message qui ma bcp toucher,deja je te dis bravo pour avoir pus parle de t soucis,et surtout du fait kon t touché sa doit étre trés dur pour toi,je comprend ke tu te soit accrochée a ton ex ct une bouée de sauvetage pour toi et un rayon de soleil dans ta vie...
par contre je comprend pas la réaction de ta mére c horrible ce k'elle a pus te dire comme si on choisiez d'étre violé n'importe koi elle la pas vécue pe pas savoir ce ke c ..., si tu as envie de parler de n'importe koi de ta vie ce ki te chagrine n'ésite pas a venir me parler sur msn (*) on as vécu des choses un peu similaire...je suis une jeune femme de 20 ans esthéticienne (tkt pas je suis pas psy je les détestes aussi ^^)a bientot j'éspére...n'ésite pas venir me parler se serra avec plaisir !!!
kiss kioumi

 
Répondre  mignone5   06/10/2007 à 22:28

J'ai l'impression de lire mon histoire.

 

S'inscrire