Alcool : ça déborde sur quoi ?

Raconte et donne ton avis sur les lendemains d'ivresse : bons ou mauvais souvenirs ?

Retour au forum

l'alcool rend con

bon, une petite expérience survenue dans la semaine

mon cousin, que je ne vois que TRES peu souvent, m'a invité à passer un week-end chez lui, "pour aller faire la fête avec des potes" etc
don on y est allés, faire la fête

moi, je bois pas énormément, le premier soir, on s'est contentés de quelques bières, j'ai attendu de dégriser une bonne heure avant de rentrer (en voiture) et tout s'est bien passé

le lendemain, j'ai rencontré, à part pour commencer, sa copine
j'ai fini par apprendre par elle que le cousin avait des problèmes d'alcool, et j'ai vu par lui combien il était rempli de haine, de violence, etc, mais aparement, en ma présence, il est plus calme (il parait que moi, au moins, je le comprend :D)

bon bref, deuxième soirée
cette fois, ça part au wisky
tout commence bien, mais il force un peu la dose et finissent par arriver trois gars qu'il n'aime pas, moi qui m'étais pris le bec avec lui j'étais sorti et aparement, il y a eu engueulade en mon abscence

je suis parti avec sa copine, on a reçu un coup de fil ou son pote disait "venez le récupérer, il est mal, j'vous ern supplie" etc, donc on y part et on le trouve complètement bourré, défoncé, la baston pas loin
à la maison, il gueule (4h du mat), fait tomber des bouteilles, casse des verres... finalement, répondant à son caprice, je le ramène à la fête le temps qu'il s'explique gentiment avec les gars avec qui il s'était engueulé...
il entre en défonçant la porte et on doit retenir les deux gars, mais ils finissent par se serrer la main et on rentre
de nouveau à la maison, il fait à nouveau tomber une bouteille, fait le con en ramassant, je l'engueule, mais il n'écoute rien, je le dis de calmer sa haine, il dévie sur ses conneries de rap...
alors je pers patience, je monte, il m'appelle, je lui dis de me foutre la paix
et là...
il explose

il monte, me prend à l'improviste, me tabasse, me fout hors de sa chambre et commence à tout casser dans sa chambre, son père arrive, ils se battent, lui finit par frapper son père qui se voit obligé de lui exploser littéralement la gueule, la baston dure toute la nuit
au bout d'une heure, le cousin fait semblant de se calmer et on descend, son père, sa mère, sa copine et moi...

lui, va se laver dans la salle de bain, il est couvert de sang, puis il revient vers nous en balaçant quelque chose qui explose contre le mur, puis il prend une bouteille sur la table et la jette sur son père
il repart, ses parents vont dans la pièce à côté, lui revient et les rejoints non sans avoir pris deux couteaux de cuisine
on entends à côté des hurlements, du verre brisé, un bordel monstre
il revient vers nous (moi et sa copine) nous jette des assiettes, des couteaux, des bouteilles...

il a passé la nuit à insulter son père et sa mère (la mère de son père) à dire qu'il se suiciderait, tuerait ses parents, qu'ils comprenaient rien à la vie etc etc (il a aussi dit que j'étais le seul à me comprendre mais bon, moi qui en avait pirs plein la gueule, je me suis passé de le défendre...)

avec sa copine, on a du sortir pour pas se recevoir du verre ou des couteaux, on est allés dormir une heure dans ma bagnole, on a vu les flics faire le tour du quartier 2/3 fois (plainte pour tapage) et les engueulades (la voiture fermée à 500 mètres)

on est rentrés une heure plus tard (vers 5h) et mon cousin et son père discutaient calmement autour de la table de la cuisine
le salon était complètement ravagé

vers 5h30, mon cousin est venu me retrouver dans ma chambre et m'a juste dit qu'il avait eu peur que je file chez moi sous le coup de la colère

finalement, je suis rentré le lendemain et on s'est quittés sans aucune explication, sur une poignée de main
il m'a juste demandé (avec le sourir) où il pourrait me joindre et quand on pourrait se revoir, et en gros il m'a fait comprendre que malgré tout il semblait avoir besoin de moi

ses parents lui ont dit, quand il était encore bourré, que le lendemain, il ferait ses valises et se retrouverait à la porte, et son père, juste quand je suis parti m'a dit "donne de tes nouvelles, mais la prochaine fois, Christophe ne sera peut être plus à la maison"

bon, il avait la haine depuis des années et je pense que c'est pas encore fini, même si ma présence semble être pour lui un bon apaisement, d'ailleurs je vais retourner le voir prochainement, et tacher de l'aider comme je pourrais

mais là, voyez-vous
l'alcool à failli lui couter la vie, à lui, à ses parents, à sa copine et à moi, et pas dans un accident de voiture ou autre chose, il a failli tous nous tuer et si on l'avait laissé faire il en serait probablement pas resté là

31/10/2006 à 11:10

Répondre à ce message

 
Répondre  did05   03/11/2006 à 19:33

Que sont père le foute à la porte ne va pas l'aider au contraire, il faudrait qu'il aille dans un centre spécialisé, car si il agis comme sa, une prochaine fois il peut y avoir des blessés, voir des morts!! Mais surtout il faut être PRESENT et comprendre pourquoi il agis de cette façon!! Sache que tu peux bcp lui apporter en l'écoutant car comme il pense "tu es le seul à le comprendre"! En tout cas bonne chance car c'est un problème plus que délicat!

 
Répondre  rodrigo   06/11/2006 à 18:54

Mdrr...
J'ai connu des mecs violents avec l'alcool ou la drogue, mais pas ça ^_^
Bon bah d'abord oui, je pense que tu es la seule personne à pouvoir le temporiser. Lors des soirée, interdis lui tout simplement de boire plus d'un verre. Et puis tiens le en respect dès le début, histoire qu'il ne commence même pas à être violent. Car une fois que c'est parti, il est plus difficile de calmer quelqu'un.
Et puis aussi, envoie le chez un psy, ya urgence là quant même.

 

S'inscrire