Je suis malade !

T'as une maladie ? Plutôt grave ? Plutôt pas ? Un diabète ? Une maladie rhumatismale ? Une maladie du tube digestif ? Un truc vraiment pas top ? Partage avec les autres... Ils vont te soutenir ou te remonter le moral, te dire que t'es pas seul ou seule..

Retour au forum

Depression mutilation

Bonjour,
Je cherche des gens vivant la depression, la mélancolie, l'enfer de la mutilation... j'aimerais rencontrer des gens qui vive ou on vaicu cette épreuve ...

02/07/2014 à 11:36

Répondre à ce message

 
Répondre  HopeV05   02/07/2014 à 21:46

Salut ! Est ce que ce post est pour toi? Tu te mutiles ? Si oui.
Depuis combien de temps? :

 
Répondre  LauwGoth   03/07/2014 à 12:23

Oui il est pour moi ...je me mutile pas forcément régulièrement.... depuis l'age de 15 ans je m'entaille .... et depuis bien longtemps j'ai des idée morbide suicidaire avouloir me frapper etc

 
Répondre  Aymcay   03/07/2014 à 17:44

Tu devrais aller voir un psychologue ou un psychiatre, ca se soigne tu sais :)

 
Répondre  LauwGoth   03/07/2014 à 19:37

oui je sais mais le problème c'est que je ne peux pas en parler a mes parents...

 
Répondre  HopeV05   04/07/2014 à 02:56

Il y a des organismes spéciaux si tu ne veux pas que tes parents soient au courant de ce que tu vis. Je pense que le leur cacher est une erreur étant donné qu'ils pourraient t'apporter du soutien.

Si tu peux, rend visite à l'infirmière de ton collège/lycée. Elle saura t'orienter vers des professionnels qui pratique dans des maisons médicales pour ados enfin je ne sais plus trop quel est le nom de l'organisme. Ils y sont vraiment bien et même si tu trouvais un énorme soutien ici, ce n'est pas la même chose quand tu parles avec quelqu'un qui sait gérer ce genre de mal-être et qui a été formé pour !

 
Répondre  LauwGoth   04/07/2014 à 11:26

oui sof que pour le moment cela met impossible je ne vis pas enville .... et non mais parent ne pourrais pas me soutenir bien au contraire j'en ai déja fait lexpérience

 
Répondre  HopeV05   04/07/2014 à 15:40

Il n'y a pas de bus qui pourraient t'y déposer ?
Est-ce que tu as déjà essayé de trouer les raisons qui te poussent à te mutiler ?

 
Répondre  LauwGoth   04/07/2014 à 17:59

non hélas pas de transport....

oui mais je ne crois pas avoir trouver les vraie raison ormi celle de me calmer et me sentir vivre

 
Répondre  jabeveriday13001   16/07/2014 à 12:05

je sais ce que tu vie je vie la meme situation, j en est parler a mes parents apres qu une prof a moi est vu mes bras.
ils mon fait voir 3 psy, ca ma beaucoup aider meme si je continu a me mutillé mais j ai mes raisons. tu devrai téléphoner a la MDA (maison déppartementale de l adolescent) ils peuvent au moins te suivre par téléphone ^^
bon courage en tout cas ^^

Eva

 
Répondre  LauwGoth   16/07/2014 à 13:42

merci c'est trés gentil de ta pars

J'en ai parler a une amie de 38 ans et grace a elle j'avance pas mal
Même si j'avou l'envie me reprendra trés vite je le sais

J'espere juste pouvoir m'en sortir et arriver a avancer dans ma seconde terminale mieux que dans la précédente

 
Répondre  jabeveriday13001   16/07/2014 à 17:56

j espere que tu arrivera a avancer dans tout les cas et que tu arrivera a te sortir de ce cercle vicieux ^^

 
Répondre  LauwGoth   17/07/2014 à 20:24

meme si je sais que hélas c'est plus que dur et que ça consiste en un combat permanent et que régulieremnt je baisse ma garde

 
Répondre  coco-lady   11/09/2014 à 08:14

La mutilation provoque une libération de neurotransmetteur au cerveau dans un but de réduire la douleur créer par la mutilation. Par le fait même, elle réduit aussi la douleur psychologique. C'est pour cela que les gens qui ce sente mal dans leur vie ou qui sont en dépression utilise parfois cette stratégie dans un but d'aller mieux. Cependant c'est une méthode uniquement temporaire et par la suite on se sent encore moins bien, ce qui crée de nouvelle crise de mutilation.

Un suivi en psychologie peut aider a trouver la cause de ce mal être et aider a développer des stratégies dites plus douces pour contrôler ce sentiment de désespoir.

S'il est impossible de consulter, a ce moment il faut s’amener a trouver nous même qu'Est-ce qu'il fait que l'on va mal, parfois tenir un journal peut nous aider. Par la suite, lorsqu'on sent poindre une crise, on essai de trouver une autre stratégie, comme la méditation, la respiration, la course (qui libère des endorphine et aura le même effet que la mutilation, écouter de la musique, discuter avec des amis, se changer les idées avec du dessin...

C'est un travail très difficile, qui prends du temps et de l'investissement, mais au final, ce n'est que plus bénéfique.

Pour avoir moi même vécu ce problème, je sais a quel point ça devient a la longue un besoin viscéral difficile a contrôler.J'ai travaillé sur mon état d'âme (qui remontait a des années!) et comme ce n'est toujours pas parfait, j'ai développé mes propre stratégies pour éviter de me rendre dans un état que je sais incontrôlable. Par exemple, je sais que lorsque je suis fatigué et que je manque des sommeil, j'ai tendance a avoir plus de mauvaise pensé qui me mettent dans un mauvais état d'esprit. J'ai donc établis un rythme de sommeil que je tente de conserver a tout les jours.

Voila, si j'ai pu aider :)

 
Répondre  LauwGoth   22/10/2014 à 16:50

je ne sais que te répondre en tout cas je te remercie de ton post il m'as vraiment beaucoup éclairé =)

 

S'inscrire